Son quatrième album “Your Journey” sorti au début de cette année, montre que Gaëlle Buswel reste attachée aux uppercuts du rock et aux douceurs du blues. Des musiques très “on the road” qui sont taillées pour se décliner parfaitement sur scène. Une scène que Gaëlle et son groupe est heureuse de retrouver (comme beaucoup d’autres) et ça se voit ! 

Les influences Américaines de blues rock, folk et rock 70’s sont bien là, mais l’ensemble est bien ancré dans notre époque. 


 

GAËLLE BUSWEL, une artiste atypique qui ne laisse pas indifférent. Une voix à faire frissonner les entrailles qui déclenche frissons et chair de poule en série. D’une générosité et d’un naturel absolu, cette jeune femme au sourire ravageur est une bête de scène avec une solide expérience du live. Plus de 500 concerts en Europe et 2 tournées en Amérique du Nord, en Polynésie et au Japon à la sortie de son 2ème album « Black to Blue » (2014). Un nouvel opus « New day’s Waiting » est sorti le 31 mars 2017.

Pas étonnant que la jeune artiste se soit tournée dès son plus jeune âge vers la musique des « seventies » aux voix rauques… Quand Led Zeppelin rencontre Joe Cocker et Queen au pied de son berceau et que, de l’autre côté, Neil Young et Janis Joplin se disputent les biberons, cela donne un mélange d’inspirations complémentaires. Adolescente, elle plongera en immersion au coeur du blues en découvrant les albums de Bonnie Raitt et Jonny Lang.

La scène, Gaëlle la connaît bien. Depuis ses 13 ans, elle enchaîne les concerts, notamment avec le groupe Cam On et parcourt la France, la Belgique et l’Angleterre.









Ce concert est coréalisé avec le