Organisé autour de l’œuvre pour guitare de Mathias Duplessy, ce projet de trio est né en 2015, année de sortie de l’album “Cavalcade” (sélection FIP la même année). Sur scène, Jérémy Jouve à la guitare, et Morin Khuur au violoncelle Mongol et à la flûte, complètent ce trio pour des improvisations jubilatoires d'un rare niveau technique. Se succèdent ainsi sur scène des solos, duos, trios toujours dans un esprit de fête, où l'élégance, et la virtuosité du jeu classique de Jérémy Jouve viennent nourrir la force du jeu flamenquiste de Mathias Duplessy.


 

Cavalcade

C’est lors de la soirée de lancement de l’album « Cavalcade » (Sélection FIP 2015), fruit de la rencontre entre le compositeur hors norme, Mathias Duplessy, et l’ambassadeur de la guitare classique de part le monde, Jérémy Jouve, qu’est naît le projet Cavalcade. 

Ce concert au Café de la Danse a su marquer les esprits. Divers publics avaient été réunis ce soir-là : celui de la guitare, de la musique classique, de la musique du monde… Mais tous sont ressortis de la salle avec un large sourire, comme transcendés. Signe que la magie avait opéré ! 

Cette magie unanimement ressentie par le public, a également traversé la scène et poussé Mathias Duplessy et Jérémy Jouve vers une nouvelle aventure.

Le projet Cavalcade est organisé autour de l’œuvre pour guitare de Mathias Duplessy, déjà largement plébiscité par le public.  Cette œuvre évoque les grands espaces et un rapport très personnel au temps qui passe. A travers des climats cinématographiques très fort, le compositeur nous invite à un voyage de l’Espagne vers la Mongolie. 

Sur scène, Jérémy Jouve à la guitare, et Mathias Duplessy, tantôt à la guitare, au chant, au morin khuur (violoncelle Mongol), et à la flûte, et Prabhu Edouard, grand maître du tabla, qui a accompagné les grands noms de la musique indienne dont Hariprasad Chaurasia, Laxmi Shankar et que nous aurons également pu entendre aux côtés de Magic Malik et Jordi Savall, peuvent être rejoints par des special guests comme le koriste Madou Sidiki Diabaté, la danseuse Kawtar Kel au gré des projets et rencontres artistiques. 

Se succèdent ainsi sur scène des solos, duos, trios toujours dans un esprit de fête, où l’élégance, et la virtuosité du jeu classique de Jérémy Jouve viennent nourrir la force du jeu flamenquiste de Mathias Duplessy. L’énergie galvanisante qui émane ainsi de l’union de leurs univers se transmet au public pour un moment de partage d’une intensité rare !


Biographie Mathias Duplessy


Crédit photo : Herbert Ejzemberg





Ce concert est coréalisé avec la





PLUS D'INFOS