LES RAPETOUS
Dans un esprit Hellecasters allié à un solide sens de l’humour décalé, Basile Leroux, Manu Galvin, Serge Malik et Laurent Cokelaere, « forts » de leurs 400 kilos sur la balance, regroupent leur talent massif de bandits du médiator pour évoquer ou échapper à leur passé… Lourd !

SAMEDI 31 OCTOBRE
BLUES / ROCK
18H00
GRATUIT
DADGAD Café / Centre de Congrès

Pourquoi ce nom ?
Appellation d’origine contrôlée de quatre pistoleros, piliers du gratin français de la guitare qui s’unissent pour former un groupe de « poids ».
Dans un esprit Hellecasters allié à un solide sens de l’humour décalé, Basile Leroux, Manu Galvin, Serge Malik et Laurent Cokelaere, « forts » de leurs 400 kilos sur la balance, regroupent leur talent massif de bandits du médiator pour évoquer ou échapper à leur passé…
Lourd !
Là où ça devient intéressant, c’est qu’ils sont ensemble pour le plaisir, loin de l’ambition des superstars qu’ils accompagnent au quotidien.
Ces dangereux malfaiteurs affûtés veulent partager avec le public un moment festif, sans volonté de prouver autre chose.
Le presse décrit les Rapetous : «son gras - rythmiques de bison - esprit généreux, succulent, truculent mais sans excès se sérieux… leurs Telecasters sonnent comme des avions de chasse ! »
Les Rapetous sévissent partout où ça leur fait envie : clubs, premières parties de grands artistes, festivals, camions pizzas et … les bons restaurants ! Car il faut noter que leur contrat intègre un menu détaillé, la cuisson des viandes et des vins sélectionnés.
Aux côtés des quatre bébés joufflus, il fallait la crème de la crème : Franck Sitbon (clavier-chant) et Eric Lafont (batterie) s’y collent pour le plaisir de tous. Ces incontournables musiciens au CV long comme le bras poussent les « grateux pas gâteux » dans leurs derniers retranchements.
Enfin, cerise sur le gâteau, les portes flingues "First Class" à la rescousse quand un Rapetou est coincé par un chanteur possessif : Jimy Drouillard et Pierrot Chereze à la guitare, Fifi Chayeb et Bernard Paganotti à la basse, Claude Salmieri à la batterie…

www.lesrapetous.com